Passer du temps avec son enfant et FAIRE des choses ensemble, et si c'était ça le bonheur !

 

Les petites résolutions !

Parce que le mien est dysgraphique ...

 

Résolution N°1 : lui faire accepter ses lettres tremblotantes et ses bonhommes patates et surtout les lui faire aimer ! Mettre en avant son originalité et sa créativité. Son imagination et sa différence doivent être des atouts ! Lui apprendre qu'il peut prendre son temps, ne pas le presser et le laisser aller à son rythme. Résolution N°2 : Mettre en place des ateliers ludiques afin de dépasser les difficultés liées au geste de l'écriture, accepter qu'on n'y arrive pas forcément du premier coup, que rater peut aussi donner lieu à de nouvelles possibilités et que surtout, savoir dessiner (un rond par exemple), ce n'est pas savoir le dessiner parfaitement, mais savoir dessiner SON propre rond, à sa façon...  Résolution N°3 : ​Faire entrer dans le quotidien et l’environnement proche ses réalisations (peintures, coussins imprimés...) afin de le valoriser ! Résolution N°4 : Tenir bon car dans ces petites entreprises nous allons aussi faire appel à sa capacité de fournir des efforts, ce qui n'est pas vraiment son fort... Astuce : le complimenter tout en restant ferme !

 

LA DYSGRAPHIE - Définition : trouble graphique s'exprimant au niveau des composantes spatiales de l'écriture sans atteinte des structures morphosyntaxiques. (Chez l'enfant qui ne présente ni trouble neurologique ni déficit intellectuel... Larousse. La dysgraphie est la difficulté de coordonner les muscles de la main et du bras chez l'enfant. Cette difficulté empêche de maitriser et de corriger le crayon pour écrire de façon lisible et ordonnée.

Ateliers

C'est parti !